RETOUR Une économie dynamique

Quelles mesures prioritaires pour accueillir les entreprises ?

La concertation a souligné que la Métropole dispose d’atouts importants pour attirer les entreprises sur son territoire (la Seine, la proximité de grandes villes, des filières locales porteuses d’emplois, des ressources naturelles, etc.). Que pourrait-on imaginer en matière de services, d’infrastructures, etc. pour inciter à l’implantation des entreprises sur le territoire ?

6 contributions 6

Débat terminé
Audali276
07 novembre 2016 -14H12
Bonjour, je suis porteur de projet de création d'une entreprise de l'économie sociale et solidaire à Rouen, et c'est dans ce cadre là que je souhaite intervenir dans cette discussion. Je pense que pour inciter les entreprises à s'implanter sur notre territoire, il est nécessaire que celui-ci soit attractif. L'attractivité passe par de nombreux leviers parmi lesquels l'offre immobilière professionnelle. Celle-ci est nettement dans une pente ascendante grâce notamment à la création d'écoquartiers comme Luciline sur le rive droite de Rouen et Flaubert sur la rive gauche de Rouen (à venir). Malheureusement je constate que cette offre (achat ou location) reste toujours plus accessible aux entreprises ayant des moyens financiers importants qu'aux petites entreprises ou bien qu'aux créateurs d'entreprises dont les moyens restent limités. Ceci s'explique peut-être en partie par le "type" d'investisseurs dont l'objectif reste avant tout la recherche du profit. Ne serait-il pas envisageable, compte tenu des valeurs portées par ces écoquartiers, d'intégrer plus d'investisseurs sociaux afin de permettre aux entreprises de pouvoir poser leurs valises dans des locaux à coût réduit?
1
AUTRE AVIS
15 novembre 2016 -10H19
Etant donné que je suis en espace de coworking gratuit à la cantine numérique #NWX, je suis encore peu concerné par la question de l'offre immobilière pour les entreprises. J'interviendrai plutôt sur l'attractivité qui dépend de l'accès à la Métropole depuis l'international. L'aéroport de Boos doit être relancé et les lignes européennes en partance de Rouen doivent être multipliées pour assurer à la Métropole une attractivité pour les entreprises tout comme pour les touristes. De plus, la Métropole devrait devenir un partenaire économique des petites entreprises et Start'Up rouennaises
3
Christell-
e
17 novembre 2016 -17H03
Il faudrait réglementer le prix/m² des locaux commerciaux et bureaux. Aujourd'hui, un commerçant indépendant qui veut s'installer rencontre de nombreuses difficultés : les propriétaires de locaux commerciaux augmentent le prix des loyers alors qu'ils ne font jamais de travaux dedans, tout étant à la charge du locataire. Nombre de cases commerciales ne proposent ni chauffage, ni toilettes, ni eau chaude. Les propriétaires préfèrent garder des locaux vides plutôt que de baisser les loyers ou faire des travaux. Ils sont également de plus en plus nombreux à refuser des commerçants et préférer louer à prix d'or à des banques ou des cabinets d'assurances. C'est un scandale qui n'émeut personne...
1
17 novembre 2016 -17H29
Je rappelle un évidence : la première entreprise de France, c'est l'artisanat. A cette catégorie, s'ajoutent les commerçants, les professions libérales (architectes, graphistes, médecins, vétérinaires, infirmiers...) qui ont la possibilité de s'installer sur tout le territoire à condition aujourd'hui d'avoir un accès internet haut débit. Un médecin est obligé d'avoir du haut débit pour pouvoir transférer ses données à la Sécurité Sociale, de même que les commerçants pour passer leurs commandes chez leurs fournisseurs via internet. Et pourtant, il existe des zones où le haut débit est absent dans la Métropole Rouennaise. Pour permettre aux entreprises de pouvoir s'installer partout sur le territoire, le haut débit est une nécessité. Certains salariés travaillent de chez eux et ont besoin de débit dans le cadre de leur télétravail.
1
Clementos
05 décembre 2016 -12H26
Bonjour, Je ne vis plus sur Rouen mais j'y travaille toujours régulièrement. Je constate un réel déficit dans l'offre hôtelière sur Rouen et ses environs. Ce déficit nuit forcément à l'attractivité du territoire. Les sociétés qui souhaitent organiser des colloques dans la métropole auront bien du mal à trouver de quoi loger leurs invités dans les conditions requises. L'offre est globalement vétuste et inconfortable. Les hôtels appartenant aux chaînes classiques "Kyriad", "Ibis", par exemple, sont sur le bord des voies rapides le long des quais à Rouen, sont très bruyants et mal placés loin du centre et des connexions de transport. J'ai du mal à comprendre ce déficit alors même qu'une ville comme Le Havre, par exemple, possède une offre bien plus riche et adaptée. Un gros travail doit être effectué pour améliorer cette offre et la mettre au niveau de l'ambition métropolitaine.
0
RAlbenque
10 décembre 2016 -08H30
Travaillant également dans un espace de coworking gratuit à la Cantine Numérique #NWX au Seine Innopolis, je suis moins concerné par les problématiques de logements des entreprises. Par contre, je trouve que les transports en commun pourraient avoir une offre plus complète, notamment avec un service fluvial qui permettrait d'exploiter le fleuve pour transporter rapidement des passagers d'un bout à l'autre de la Métropole. J'ai vécu à Brisbane en Australie où la configuration de la ville autour du fleuve a des similitudes avec celle de la Métropole, là bas les transports en commun par le fleuve sont très utilisés et offre la possibilité aux usagers de parcourir des grandes distances rapidement grâce à une navette rapide qui longe les rives avec des arrêts réguliers en alternant rive droite et rive gauche.
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier