RETOUR Logement

Nos modes de vie évoluent : quels sont les nouveaux besoins et les impacts pour l’habitat ?

Les caractéristiques et les modes de vie des habitants de la Métropole évoluent : les personnes vivent plus souvent seules ou en colocation, la population vieillit, Internet a révolutionné notre manière d’accéder aux services, etc. L’offre de logement est donc appelée à évoluer, elle aussi, pour suivre ces changements.

4 contributions 4

Débat terminé
30 mai 2016 -12H23
Vivant dans un petit village de bord de Seine je remarque depuis plusieurs années un renouvellement de la population habitante. Il y a davantage de couples, avec ou sans enfants, à la fois jeunes et plus matures qui viennent s'installer 'à la campagne', dans une maison avec jardin. Ce n'est certes pas un phénomène récent mais il me semble que cela prend de l'ampleur avec les années. Ces personnes recherchent le calme de 'la campagne' et le confort d'habiter dans un cadre de vie agréable ainsi que dans une maison. Cependant cela tend, non pas à dynamiser les villages, mais à les rendre comme des "cités dortoirs" où l'on ne croise personne et où peut se passe. Il advient aux communes à répondre à ces nouveaux habitants en ajoutant au confort de vie, en favorisant le développement de commerces de proximité (bien souvent absents de ces territoires) et les projets. Il faut redonner vie à ces villages qui croissent sans que la vie au coeur de ceux-ci soit visible.
2
D'ACCORD
Arlette76 voir sa fiche
09 juillet 2016 -14H09
Moulineaux, au pied de Robert le Diable, en est un exemple criant.. le peu de commerces de proximité ferme petit à petit. Les transports en commun sont complètement délaissés. Impossible de s'organiser avec un bus qui passe trop rarement (très forte diminution des fréquences en qq années). Le ramassage des poubelles est passé de 3 ou 4 fois par semaine il y a dix ans, à une seule fois. La poste a fermé au profit d'une agence communale ouverte le matin seulement. L'effectif des élèves (maternelle et primaire) augmente chaque année, mais ces familles vont elles rester, les enfants grandissant.?
0
30 mai 2016 -12H52
(Je me permets d'introduire un nouveau sujet dans cette catégorie) La sensibilisation à l'environnement et une sorte de "retour aux sources", au local et au mode de vie sain se fait ressentir, dans cette optique je pense que les habitants du territoire seraient accueillants à l'idée de recevoir des initiatives allant vers ces valeurs. Je pense notamment à la vente de produits locaux, les marchés de producteurs, les AMAP, la vente directe, mais aussi et surtout aux zones de compostage collaborative. Afin de réduire les déchets, notamment organiques qui représentent facilement entre 25% et 75% des déchets selon les foyers, et sans pour autant avoir un bac à compost chez soi, l'introduction de bacs de compostage partagés est une initiative qui a le vent en poupe. Plus que renforcer la réduction des déchets, contribuer sainement à la culture personnelle des potagers et jardins, ce sont des plateformes créatrices de lien social.
1
22 juin 2016 -14H07
Pour des projets de réhabilitation ou de construction, l’idéal serait de tendre vers une mixité des propriétaires / locataire. J’entends par là un mixte entre commerçants – habitants – artisans – locaux de quartier et ou associatif sur un même ensemble bâti ou à l’échelle d’un quartier / bourg. Ils partageraient un espace commun permettant les rencontres, la proximité. Pendant que certains animeraient le quartier plutôt en journée, d’autres le feront en soirée et weekend. Il en va par ailleurs du partage des stationnements, la journée dédiée aux clients, employés et le soir venue, aux habitants (optimisons le temps d’usage des terrains artificialités autant que possible, même maîtrisé). Pour l’aspect énergétique, on pourrait valoriser les énergies produites par les uns en ressources pour les autres, installé des pompes à chaleur collectives, des panneaux solaires …
1

Mes Outils de débat

Afficher en premier