RETOUR Un territoire solidaire

Comment construire de nouveaux logements sans réduire les surfaces agricoles et naturelles ?

Le nécessaire encadrement de ce qu’on appelle « l’étalement urbain » a plusieurs fois été l’objet de vos contributions. Le PLU est un outil qui peut permettre de définir un équilibre entre développement des villes et villages et préservation des ressources naturelles du territoire.

13 contributions 6

Débat terminé
Guillaume
25 octobre 2016 -16H03
Il faut densifier les surfaces déjà bâties en développant les pôles de vie qui existent déjà au sein de la Métropole.
0
Ragotte
28 octobre 2016 -11H49
Il existe de nombreuses emprises industrielles ou ferroviaires en friche dans la métropole, c'est un énorme potentiel et une chance! Des dizaines de projets immobiliers voient le jour en ce moment sur des parcelles de ce type à Rouen ce qui est très intelligent. Attention cependant, ces anciennes zones industrielles n'étaient pas équipées de services publics ou de commerces, ce qui manque cruellement dans les nouveaux quartiers d'habitation : par exemple rue de Constantine, des immeubles se construisent en nombre sur d'anciennes entreprises qui ont fermées, mais les écoles arrivent à saturation et les commerces quotidiens du style boulangerie n'existent pas. La tendance est au retour au local dans les modes de consommation et la circulation automobile dans la métropole est de plus en plus compliquée (et de moins en moins encouragée, ce qui va dans le bon sens), mais encore faut il pouvoir tout faire dans son quartier (courses, scolarité...)! Sinon pas de vie de quartier et un besoin quotidien de la voiture.
3
Slider413
28 octobre 2016 -15H01
Le plus simple n'est pas de concentrer les logements , les densifier ou les empiler comme des cages à lapins, les expériences passées ont montrées que ce n'était pas pérenne et que cela n'apportait rien de bon en santé publique. Il convient de voir "plus grand" et au contraire de lier la ville à la campagne par des moyens de transports efficace et écologique. Des vrais liaisons de bus desservant les communes periurbaine (vallée de l'andelle, elbeuf, roumois etc) avec des horaires réguliers (toutes les heures semblent un minimum) et le moins d'arrêt possible à l'arrivée en métropole (2 maximum avant le centre ville) pour accelerer le trajet. De vraies voies vertes protégées pour les vélos et une complémentarité avec le bus (possibilité de prendre le bus avec un vélo et tarif plus attractif pour ceux qui font l'effort de pédaler). Aide au déplacement électrique (voiture et vae )pour les periurbains). horaires plus ample et plus fréquent (incohérence de ne pas avoir de bus pour que les jeunes rentrent de soirées. ... du coup obligation de prendre sa voiture plus ou moins alcoolisés avec les conséquences que l'on connaît. ...
2
D'ACCORD
28 novembre 2016 -19H21
Je suis d'accord sur le développement des transports en commun et surtout sur l'amplitude horaire. La vie de la cité est hyper concentrée au regard de la population de l'aire urbaine....c'est un problème. L'idée des Docks est une bonne idée, je pense aussi que l'on aurait pu sauver Saint Sever en raccrochant ce quartier vivant au reste de l'hypercentre. Vu la fermeture des commerces "viables" et la qualité des nouveaux commerces qui ouvrent, j'ai l'impression qu'il est trop tard.
0
PAS D'ACCORD
09 novembre 2016 -18H 01
Un bus avec deux arrêts, ça s'appelle un taxi ou un taxi collectif ! Il doit être possible de lier densité et qualité de vie en réduisant les nuisances traditionnelles de la ville comme les nuisances sonores ou le manque d'espaces récréatifs en limitant le circulation automobile ou en y créant des espaces verts ou des terrains de sport.
0
Slider413
28 octobre 2016 -15H04
.... et que ces axes de circulation ne s'arrêtent pas à la sortie d'un territoire. Les travailleurs et donc les usagers des service de Rouen ne sont pas tous de Rouen.... bref travailler en reseau avec les "pays" proches de Rouen.
0
15 novembre 2016 -17H29
Le "bimby" est un concept qui permet de concilier la desir de beaucoup d'habiter en maison et la nécessité de limiter la consommation d'espaces agricoles et naturels. A voir sur http://bimby.fr/ Concept à faire connaître et à développer !
0
D'ACCORD
20 novembre 2016 -10H28
Tout à fait d'accord, voir la promotion très locale sur https://quevillonpileetface.wordpress.com/2015/05/30/sedd-build-in-my-backyard/ Toutefois, ceci doit être une possibilité mais pas une règle. La vie à la campagne est souvent associée à l'espace. Cela change profondément la vision traditionnelle. Il est donc nécessaire que les maires ou bientôt la Métropole fasse de la pédagogie directe au delà de tracts colorés avec des dessins basiques...
0
17 novembre 2016 -16H33
Avant de vouloir construire de nouveaux logements, il faudrait déjà restaurer tous les bâtiments et maisons anciens ou abandonnés. Il faudrait également que les aides accordées à l'amélioration d'un habitat incite à acheter dans l'ancien et pas dans le neuf. Commençons par nous occuper de ce qui existe déjà en centre ville et en centre bourg et centre village avant d'aller s'étaler plus loin en périphérie.
0
28 novembre 2016 -19H27
Je pense qu'il est nécessaire de ne plus étendre la périphérie urbaine, telle qu'elle a était développée dans les années '70/'80. La ville s'est vidée, l'hypercentre est devenu un simple lieu de croisement automobile (géographie oblige). Profitons des espaces en friche pour les développer intelligemment (Flaubert est un bon exemple), densifions davantage. Je comprends que les Rouennais veuillent améliorer leur cadre de vie, et qu'ils n'acceptent pas que leur cadre de vie soit sacrifier pour le temps de trajet de ceux qui n'y vivent pas. Sinon....autant déserter et tuer la ville...
0
MAXROUENE-
ST
07 décembre 2016 -09H28
Bonjour, Il faut sauver les terres agricoles. La terre nous nourrit. C'est un fait ! Mais ce n'est pas une raison pour faire n'importe quoi au gré des fantaisies d'architectes et des bénéfices de certains promoteurs. Ils construisent en pensant tiroir caisse. Ils n'y vivront pas. Boisguillaume est devenu, ... moche : l'immobilier ancien a son charme, le neuf aussi. Mélangez du neuf sur de l'ancien. Aie ! Les belles demeures par exemple en brique et silex avec une extension neuve, ou des constructions modernes à côté de l'ancien, cela fait des verrues ! Les nouvelles constructions sur Rouen (boulevard de l'Yser, rte de Darnétal, ...) avec le premier étage qui déborde et les égouttures qui tombent sur le trottoir ou la tête des piétons. C'est pas terrible. Les premières pluies laissent tomber les poussières par un lavage des façades. Merci pour les piétons ! Les architectes y avaient-ils pensés ? Non ! Ils ont gagné des mètres carré. C'est important au prix du mètre carré vendu. L'ombre et l'étouffement n'en parlons pas. Nous sommes en Normandie il y a du soleil tous les jours (voir les deux nouveaux immeubles face à face rte de Darnétal).
1
D'ACCORD
MAXROUENEST voir sa fiche
07 décembre 2016 -09H39
Le maire de Darnétal devrait s'en inspirer. Il construit partout pour avoir des nouvelles "subventions" de la Métropole soi-disant. C'est bien aussi pour les indemnités des élus de passer la barre des 10.000 habitants. Que va-t-il sortir du terrain de GRDF (petite parcelle) ? Dans le Paris-Normandie du 25 octobre il parle lors de 80 logements. Ouah ! Une tour avec des parkings souterrains. 80 logements : C'est 2 voitures par foyer plus environ 1 voiture de service ou 1 voiture pour un enfant. Disons 200 voitures. Il ne faut pas rêver. Le citoyen n'ai pas encore prêt à abandonner sa voiture.
0
MAXROUENEST voir sa fiche
07 décembre 2016 -09H49
(Suite) Le maire de Darnétal devrait penser aussi verdure, espaces verts, arbres pour notre oxygène. 80 logements sur une petite parcelle, encore une fois, les promoteurs visent très fort. Trop fort ! Les élections sont aussi les moments d'approuver ou de désapprouver les choix de nos élus qui valident les permis de construire, notre avenir en cages à poules, sans espaces verts. De l'élevage d'électeurs en batterie. Sans agressivité, cela reste à méditer. Il y aura de toute manière un jour des comptes à rendre devant les électeurs qui veulent vivre avec de la lumière, de belles réalisations,
0

Mes Outils de débat

Afficher en premier