Les thèmes du débat

Les thèmes de la phase PROJET

3 grands thèmes ont été définis pour la concertation sur le Projet d’Aménagement de Développement Durable (PADD) : une économie dynamique, un territoire solidaire, un environnement de qualité.

Une économie dynamique

Quel diagnostic aujourd’hui ?

Notre métropole est le 1er pôle économique de Normandie. Sa position stratégique sur l’axe de la Seine conforte la vocation industrielle, portuaire et logistique du territoire. Agriculture et forêts contribuent à la production locale. Les richesses naturelles, paysagères et patrimoniales (cathédrale, abbayes, cœurs historiques, boucles de Seine) attirent de nombreux touristes. Ces atouts favorisent des filières locales porteuses d’emplois. La répartition équilibrée des pôles d’activités et des commerces, la reconversion des friches industrielles, la desserte en transports ou la proximité entre activités et habitat sont à encourager pour dynamiser l’économie demain.

Quels enjeux demain ?

  • Le soutien aux activités existantes et le développement des activités de services et du numérique
  • La protection de l’agriculture et de la forêt comme ressources pour l’activité économique
  • L’amélioration des conditions de maintien et d’accueil des entreprises (immobilier, fibre optique, accessibilité)
  • L’accès à l’emploi, aux services et aux lieux de tourisme par les transports en commun
  • Le maintien du commerce de centre-ville et de proximité

Un territoire solidaire

Quel diagnostic aujourd’hui ?

Notre territoire commun, à la fois urbain, rural et forestier, revêt une diversité qui implique de rechercher équilibre et solidarité entre nos 71 communes. Il s’agit d’organiser l’offre de transports, services et logements, pour en garantir l’accès à tous les habitants et à tout âge.

Un important réseau de transports en commun dessert les lieux de vie même si la voiture reste utilisée comme premier moyen de déplacement. La pratique du vélo et de la marche à pied n’est pas encore facilitée partout. Tout comme les déplacements pour relier nos communes, l’offre de logements doit être réfléchie pour équilibrer l’accueil de nouveaux habitants, soutenir la mixité sociale et proposer un cadre de vie de qualité pour demain.

Quels enjeux demain ?

  • L’emplacement et la taille des logements à construire pour répondre aux besoins des habitants actuels et futurs
  • La réduction de la consommation des espaces naturels et agricoles pour l’implantation de nouveaux logements
  • Le renforcement du lien entre lieux d’habitation et réseau de transport
  • L’amélioration du réseau de transports en commun (tramway, bus, train)
  • Le développement des pistes cyclables et chemins piétons comme alternatives à la voiture individuelle

Un environnement de qualité

Quel diagnostic aujourd’hui ?

Des rives de la Seine aux forêts en passant par les plaines agricoles et les coteaux, la Métropole possède une très grande diversité de paysages. Ces espaces participent à la protection de la biodiversité et à la qualité du cadre de vie des habitants. Si la Métropole est riche de ces grands espaces, la nature est encore peu présente en ville.

Une partie du territoire doit être protégée contre son exposition aux risques naturels et aux nuisances (inondation, ruissellement, pollution sonore ou de l’air). Une diminution du trafic routier et la rénovation énergétique des logements contribueraient aussi à la réduction de nos émissions de CO2 et à conforter un environnement de qualité pour demain.

Quels enjeux demain ?

  • La protection et la valorisation des paysages, de la biodiversité et des espaces naturels
  • L’introduction de plus de nature en ville (squares, toitures végétalisées, arbres, promenades)
  • L’anticipation et l’adaptation du territoire aux conséquences du changement climatique
  • La transition énergétique du territoire (énergies renouvelables, performance énergétique des logements, réduction des gaz à effets de serre)
  • La gestion durable des ressources et la protection face aux risques et nuisances

Les thèmes de la phase DIAGNOSTIC

Cadre de vie, environnement, logement, économie et déplacements… Ses 5 thématiques clés du Plan Local d’Urbanisme seront arborés par la concertation. Ces thèmes comportent des enjeux spécifiques pour le territoire de la Métropole, dont le PLU doit se saisir !

Thème :

Le cadre de vie

Beaucoup de facteurs contribuent et influencent la qualité du cadre de vie des habitants : l’habitat, l’environnement et les espaces naturels, l’accès à une diversité de services et commerces, la proximité de l’emploi, des déplacements facilités.

Thème :

Economie

Pour répondre aux enjeux économiques du territoire, la Métropole doit créer les conditions favorables au dynamisme de l’activité économique notamment des activités tertiaires – services à la population, aux touristes et aux entreprises – mais aussi les activités agricoles, artisanales, industrielles, logistiques et portuaires historiques.

Thème :

L’environnement

Le territoire de la Métropole abrite des espaces naturels et des paysages riches et divers, caractéristiques de la vallée de Seine. Certains de ces espaces accueillent une biodiversité importante, qu’il convient de protéger. A ce patrimoine naturel, s’ajoute un patrimoine bâti de grande qualité, héritée de l’histoire normande.

12.02.2016---vlcsnap-2014-11-07-11h18m26s226

Thème :

Le logement

La Métropole a l’ambition d’accueillir 40 000 habitants supplémentaires sur son territoire d’ici 2033. Comment et où construire les logements capables d’accueillir ces 40 000 habitants sont des questions fondamentales, qui seront abordées dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme

12.02.2016---vlcsnap-2014-11-07-11h19m22s28

Thème :

Les déplacements

L’organisation des transports et les déplacements de proximité (autour de son domicile, dans son quartier / village) et quotidiens (principalement les trajets domicile -travail) sont une préoccupation importante pour la Métropole. Le PLU doit permettre d’identifier les axes complémentaires et les cheminements piétons à mettre en place, les axes qui doivent accueillir des déplacements par bus ou à vélo et les quartiers qui doivent être plus « mixtes » (logements, commerces et emploi).